à l’hôpital

l’atelier d’écriture en milieu hospitalier

Véritable parenthèse dans la vie de la personne hospitalisée, l’atelier d’écriture permet de se redécouvrir acteur et sujet d’une langue qu’on explore, qu’on manipule en toute liberté, avec laquelle on construit peu à peu fragments, textes, histoires sollicitant ses ressources inépuisables de mémoire, d’observation et d’imaginaire.

Paper textures background

Le dispositif

Les séances suivent toutes le schéma suivant : une proposition d’écriture, un temps d’écriture plus ou moins long suivi d’un temps de lecture et d’échanges autour des textes. Les propositions extrêmement variées servent de déclencheur, de piste d’envol. Ludiques, formelles ou larges, elles prennent appui sur un texte littéraire, une image, une photographie, une contrainte poétique ou une collecte de matériau oral et mettent en mouvement toutes les ressources intérieures du patient. D’un format de 2, 2,5 ou 3 heures, les séances sont, après concertation, à adapter en fonction des services et du type de patients (pédiatrie, gériatrie, longs ou moyens séjours, soins palliatifs…etc.) Le patient, s’il n’est pas en capacité d’écrire, peut dicter son texte à l’animateur qui le saisit pour lui et l’accompagne dans sa relecture. Il est souhaitable dans le cas d’un atelier collectif pérenne de ne pas dépasser 8 personnes. En chambre, le temps moyen d’atelier est d’une trentaine de minutes.

Faire écrire à l’hôpital demande d’avoir plus d’un tour dans son sac et de s’adapter constamment à la dynamique discontinue du travail liée aux soins, aux visites et à l’état de chaque patient.